Le massage bien-être est-il thérapeutique ?

coeur.jpg

Il est prouvé que le massage de bien-être a des effets bénéfiques sur la santé, au-délà du bien-être ressenti durant la séance. Pour autant, peut-on le qualifier de thérapeutique ?

© Crédit photo : Kjpargeter, www.freepik.com

Des pratiques complémentaires... Mais différentes

La santé, au sens large, a été définie par l'OMS en ces termes : " La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité ".

Dans la terminologie médicale conventionnelle, la thérapeutique a pour but de soigner une pathologie, qu'elle soit physique ou mentale. Par le massage thérapeutique, le praticien, ostéopathe ou masseur-kinésithérapeute, apporte une réponse curative ou palliative à un problème physique précis. La notion de relation entre le corps et l'esprit est relativement absente des techniques de massage thérapeutique, même si de plus en plus de praticiens le prennent en compte dans leur approche. 

Le massage bien-être participe lui aussi à maintenir (ou à retrouver) la santé, mais pas sous la forme thérapeutique car il ne répond pas à une pathologie ciblée. Au contraire, c'est une pratique dite holistique, qui aborde la personne dans son ensemble, corps + esprit. La première finalité d'un massage bien-être est d'amener la personne dans un état de conscience modifiée, dite "alpha", que l'on retrouve également dans la pratique de la sophrologie. Dans cet état, le massage va amener conscient et inconscient à travailler ensemble pour dénouer les tensions et blocages physiques mais aussi émotionnels. En ré-équilibrant le corps et l'esprit, il contribue à l'état de santé générale de la personne, avec un effet d'autant plus durable que les séances seront régulières. Sur le plan physiologique, il est démontré scientifiquement qu'en favorisant les circulations sanguine et lymphatique, en éliminant les toxines, en rétablissant les équilibres fondamentaux, le massage bien-être favorise les défenses immunitaires et a donc un effet préventif en matière de santé. Il participe également à une meilleure connexion avec son corps et ses réactions, améliore le contrôle sur soi, d'où des effets très positifs sur la gestion du stress au quotidien. Enfin, il peut favoriser des prises de conscience et déverrouiller des habitudes et comportements néfastes, avec des retombées positives sur certains troubles psychosomatiques comme la compulsion alimentaire, les lombalgies, les insomnies... Mais il ne peut, en aucun cas, se substituer aux pratiques thérapeutiques. Il faut plutôt le voir comme une pratique complémentaire, préventive, pouvant s'inscrire globalement dans une bonne hygiène de vie. 

Quelle est la différence avec le massage de plaisir, le modelage ou encore le massage sportif ?

L'objectif d'un massage de plaisir est de procurer à la personne massée une séance agréable, cocooning, dont les effets vont s'estomper peu après. Ce sont, typiquement, des séances de type "effleurage". Contrairement aux autres types de massage, il s'agit de mouvements assez superficiels, accessibles au plus grand nombre et ne demandant pas de formation spécifique. 

Le modelage, quant à lui, est une pratique réservée aux esthéticiennes, à but exclusivement esthétique et de confort. Son objectif est d'accompagner le soin esthétique d'une véritable détente physique, tout en facilitant la pénétration d'un produit cosmétique.

Le massage sportif, comme son nom l'indique, va accompagner le corps dans le cadre d'un effort physique : échauffer et assouplir muscles et articulations pour les préparer, les entretenir pendant les interruptions éventuelles, accélérer la récupération...